Prévention et gainage

Définition

Définition :

 Le gainage consiste en une stimulation des muscles abdominaux (notamment le transverse de l’abdomen) et des muscles du tronc afin d’en augmenter la force, la tonicité ou la qualité de la contraction. Il s’agit d’un travail global qui se base sur le fait que l’ensemble des groupes musculaires soit organisé les uns avec les autres sous forme de chaînes musculaires. Ce travail est donc à l’opposé d’un renforcement abdominal analytique, c’est-à-dire isolé. Il s’agit de travailler un maximum de groupe musculaire dans le même temps afin d’obtenir une coordination optimale des différents muscles.

Quelques données

L’équilibre humain :

En observant l’anatomie humaine, nous constatons un parfait équilibre du corps humain qui tient en position bipèdique de façon économique. Cette prouesse est permise par de nombreux éléments comme l’organisation du rachis (et la fameuse lordose lombaire), la répartition des centres de gravité et la forme du polygone de sustentation, un système de stabilité ligamentaire postérieur (comme l’explique très bien Léopold Busquet), mais également un système musculaire adapté. Ce dernier va être d’autant plus activé que nous serons actifs. Afin de conserver l’équilibre, il nous faut une bonne coordination entre nos différents muscles antagonistes (c’est-à-dire opposé).

 

Les objectifs du gainage :

Le gainage vise à améliorer cette stabilité rachidienne et par extension l’équilibre du corps tout entier. En améliorant la qualité de cette musculature profonde, nous allons améliorer notre rendement mécanique, quelle que soit l’activité. Nous allons gagner en performance par un meilleur maintien du bassin et du rachis lombaire ce qui va nous permettre de :

  • Réaliser plus aisément des mouvements de coordination (plus ou moins complexes)

  • Mieux transmettre les forces entre le tronc et les membres (inférieurs et aussi supérieurs)

  • Transmettre les forces des membres inférieurs vers les membres supérieurs

  • Réaliser des gestes précis, sans mouvements parasites, sans déséquilibres

Prévention

Le rôle dans la prévention :

Un bon maintien du rachis va permettre de limiter la survenue de nombreuses pathologies :

– Les douleurs rachidiennes par un meilleur maintien de cette région et une meilleure répartition des contraintes.

– Les pathologies du carrefour pubien ( type pubalgies) qui résultent d’un déséquilibre de force entre les muscles abdominaux et les adducteurs. Dans de nombreux sports (foot, hockey sur glace) nous observons des muscles abdominaux et lombaires pas insuffisamment musclés par rapport aux adducteurs.

-Les blessures traumatiques intéressant le rachis

© 2020 par Thomas Ferry / www.prepagrimpe-online.com

Entraînement et préparation physique en escalade : planifications en ligne et suivi à distance par Thomas Ferry