Fer

Le Fer

Lors des formations sportives, on apprend souvent que le Fer permet le transport de l’oxygène. C’est vrai, et les besoins en Fer sont très variables d’un individu à un autre.

Il faut savoir que pour mieux assimiler le Fer, il faut consommer des viandes rouges, viandes blanches, et du poisson en alternance ; ils contiennent du Fer héminique, plus facilement absorbable.

Il existe des aliments contenant du Fer non héminique, mais leur absorption par l’organisme est bien moindre : fèves, céréales complètes, cresson, brocolis, épinards, haricots verts, mais aussi quelques fruits tels que cassis, groseille, fruits secs.

Très bon à savoir, le Fer est mieux absorbé en présence de vitamine C, voilà pourquoi il est important de consommer plusieurs fruits et légumes par jour (dont un agrume !).

Si vous buvez beaucoup de thé, de vin, ou de café, sachez qu’à forte dose cela peut nuire à l’assimilation du Fer.

Côté sport, quelques données :

Le Fer permet d’oxygéner les muscles. En cas de carence, une autre filière énergétique prend le relai, mais moins durable !

Le Fer joue un rôle primordial dans les efforts de résistance (rôle dans la neutralisation de l’acidité via l’hémoglobine)

Attention à la menstruation chez les sportives, qui peut accroître les pertes en Fer.

Une carence en Fer peut provoquer des difficultés de concentration, une fatigue importante (physique ou mentale).

© 2020 par Thomas Ferry / www.prepagrimpe-online.com

Entraînement et préparation physique en escalade : planifications en ligne et suivi à distance par Thomas Ferry